Blog

27 SEPTEMBRE

SENTIER TRESOR

Img 3878a

Sentier secret. Sentier d’enfance. Sentier d’été. En partance…

Juste un sentier en forêt, comme des retrouvailles tant attendues.

Toujours revenir, se ressourcer au creux du cœur de Nature.

Plus près du ciel, plus près de la terre.

Laisser nos pas être portés par la force et la lumière pénétrante de Nature.

Un souffle, celui des plateaux fleuris des sommets, des crêtes fières des montagnes. Comme un appel à respirer pleinement, en compagnie de tous les insectes qui vrombissent avec leurs petites ailes déployées. Remue-ménage, ça vole en tous sens, ça trépigne et ça pique. Remue-ménage, ça s’arrête seulement à la nuit tombée quand les animaux nocturnes retrouvent leur vaste décor en lui donnant vie avec leurs cris parfois inquiétants.

En sortant du sous-bois de sapins et de feuillus, le sentier dévoile l’horizon déployé comme une carte géante sur les crêtes de Villard de Lans. Et si on jouait ? Une chasse au trésor ?! Vous aimez les énigmes cachées dans la nature ?  

J’ai un souvenir heureux d’une chasse au trésor en pleine forêt pour mon anniversaire quand j’étais en 6e . Je l’avais préparée avec une joie malicieuse pour mes amis venus de différents villages du plateau du Vercors. On avait couru comme des folles et des fous dans la forêt, en retrouvant les indices que j'avais semés le matin. Nous étions libres de vivre pleinement cette journée… sans surveillance. Cela laisse des traces d’une grande force en nous. Des traces de confiance. On se sentait tout puissants auprès des arbres. Tout puissants d’être présents à la vie qui bouillonnait en nous… comme l’eau d’un torrent frais, joyeux de s’écouler en jouant avec le courant. Libre.

Un avion s’est soudain envolé de la lune à trois quart pleine, bien découpée dans le bleu du ciel. Elle s’élève juste au-dessus de la ligne des sapins, si proche de nous. Plus facile de décoller de la lune que de la terre dans ce temps présent. Ahahaaaa…. Un jeu de lignes tracées dans l’azur.  Se prendre au jeu de jouer avec son imaginaire.

Un bruissement. Un parfum fruité et attirant de longues fleurs sauvages étirées dans l’air, ouvertes en ombrelles. Les papillons gourmands de nectar ne résistent pas aux valérianes. Epilobes fuschia et grandes gentianes jaunes desséchées bordent le sentier dans un recueillement silencieux. Nous les croisons en laissant nos mains les effleurer... peut-être pour garder leur parfum au creux de nos poignets. Le bal des fleurs est d’une sensualité délicate. Et leurs soupirs au vent restent secrets pour nous. En leur compagnie, nous ressentons davantage la beauté de toute vie éphémère.

La marche est une amie merveilleuse.

 

Plateau de Nave, Autrans en Vercors. Un Trésor à préserver.

Souvenir Août 2020.

Marine Locatelli