top of page
Rechercher
  • Marine

LES BIENVEILLANTS

Est-ce que le mot RENTREE est quasi le plus quotidien fin août début septembre dans l’hémisphère nord ? Nous n’allons pas compter ensemble combien de fois il peut être entendu, lu, vu… Il est là.

Jeu d’aujourd’hui, vous proposer un mot qui est son complice : DEPART. Parce que RENTREE et DEPART jouent ensemble sans arrêt.

Pourquoi DEPART ? Parce que tout est ouvert quand nous parlons de DEPART, l’inattendu, l’imprévisible s’invitent… Et une RENTRÉEE, c’est un grand DEPART ! Vous voyez chacun sur sa ligne de départ, dans les starting-block, surtout dans le contexte de l’école… l’année de l’entrée en 6e, de la 3e et de son brevet, du bac… l’année de l’entrée à la maternelle ou au CP… Wouhaou !!! Quel parcours, quel marathon, ça ne s’arrête jamais… Et qui accompagne tous ces parcours d’enfants et d’ados ?... Pouvons-nous ensemble nous arrêter et remercier tous les BIENVEILLANTS qui prennent soin de nos enfants pour tous leurs départs et parcours scolaires ?! Aujourd’hui, je souhaite remercier les infirmières de collèges et lycées, ces BIENVEILLANTES qui reçoivent tout au long de l’année des centaines de milliers d’ados. Et j’adresse un sourire de GRATITUDE à l’une d’entre elles parce que je la connais avec joie, Marjorie Fagnola, infirmière du Collège Auguste Renoir de Marseille, qui a accueilli en 2017/18 plus de 1500 adolescents dans son bureau pour un collège qui compte 350 élèves (en 2016/2017, 900 passages d’adolescents dans son bureau)… Le compteur explose, le mal être grandit. L’infirmerie est l’arche du Bien Etre, le lieu où ils peuvent souffler, se reposer, être écoutés, appréciés tels qu’ils sont, sans être jugés. C’est leur moment de pause douceur.

Marjorie Fagnola : « J’observe un mal être grandissant, beaucoup de fatigue physique et morale. Un mal être aussi des professeurs se répercutant sur les élèves. En effet, beaucoup m’envoient des élèves quand « la coupe est pleine » en classe. On gère...
Il y a ceux aussi qui sont allergiques aux contrôles de maths ou qui souffrent de lundite. »

Aussi, j’ai un souhait pour toutes ces BIENVEILLANTES personnes en ce début de nouvelle année scolaire : que des outils de la pleine conscience et de la psychologie positive leur soient transmis afin qu’elles puissent à leur tour transmettre aux ados des pratiques soutenantes pour leur vie quotidienne !

Marjorie Fagnola : « J’aimerais que tous les ados soient heureux, qu’ils vivent dans un climat sécurisant, sans trop de stress. Leur dire à tous qu’ils sont magnifiques et je me permets aujourd’hui de le leur dire. Je suis tellement heureuse de les voir quitter l’infirmerie avec le sourire et la pêche, parfois avec un « merci madame ». Je tiens à leur dire qu’ils sont courageux... qu’ils peuvent se faire confiance... ».

Que chacun puisse déployer ses ailes comme ces magnifiques papillons FLAMBES que nous voyons moins aujourd’hui… et que je rêve de contempler plus souvent… comme je souhaite que nos enfants soient des explorateurs curieux, qu’ils reconnaissent les papillons et les arbres qui les entourent avec contentement, plutôt que de connaître seulement le nom du dernier jeu vidéo qui se vend par millions sur toute la planète blessée et meurtrie… Quels sont nos souhaits à réaliser avant la fin de l’année 2018 ? C’est le moment de nous en rappeler avec cette RENTREE, ce nouveau DEPART, à nous de jouer et de transformer ces souhaits en actions… même si c’est un défi.


5 septembre 2018


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page